Article publié dans le Soleil le 7 mars 2016

a m d

Avec son frangin, Anne-Marie Demers, qui a été «entrepreneure athlète» à l'École d'entrepreneurship de Beauce, entend «brasser la cage» pour faire grossir l'entreprise familiale.

«Mes parents étaient davantage en mode confort. Nous, nous voulons imposer un virage croissance à l'entreprise.»

Même si J.M. Demers a 63 ans, rien n'assure que la compagnie résistera à une troisième génération. Rares sont les entreprises qui survivent au passage d'une génération à une autre. Elles sont encore plus rares, celles qui se tiennent encore debout trois générations plus tard.

«Ça va être notre défi», affirme la jeune femme.

 

http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201603/07/01-4958232-entrepreneuriat-feminin-petit-train-va-loin.php

Affiché le 30/03/2016 par Karine Bégin


<< Page précédente